Les femmes de SaaS: Patricia de Exponea
By Natália Mrázová
| 9. mai 2022 |
Autre - Woman in Saas
By N. Mrázová Natália Mrázová
| 9 Mai 2022 |

    Les femmes de SaaS: Patricia de
    Exponea

    Patricia Perknovska Exponea

    L’inspiration peut prendre des formes inattendues, comme un acheteur potentiel de votre voiture vous guidant vers votre avenir en tant que responsable des ventes CEE. Mais « au bon endroit, au bon moment » ne peut qu’indiquer une porte. Heureusement, cette femme passionnée a eu le courage de l’ouvrir et de gagner tout ce qui est venu ensuite.

    Aux côtés d’Exponea depuis ses débuts, Patricia savait que la plateforme de données client allait de l’avant. L’entreprise lui a permis d’avoir un impact visible, alors elle a tout donné en gravissant les échelons. Pourtant, son conseil à elle-même plus jeune? « Calme-toi et trouve-toi un passe-temps. »

    Pouvez-vous vous présenter, votre poste et la compagnie pour laquelle vous travaillez ? Depuis combien de temps occupez-vous ce poste ?

    Je m’appelle Patricia et je suis responsable des ventes pour l’Europe centrale et orientale chez Exponea, la société basée en Slovaquie créée en 2015 et opérant désormais dans le monde entier avec une équipe de plus de 220 personnes. Exponea fournit une plate-forme de données client de bout en bout de premier plan qui infuse une expérience client avec une pertinence, une personnalisation et une valeur illimitées en un rien de temps.

    J’ai rejoint Exponea il y a près de 4 ans, faisant de moi le 43ème employé et la première Responsable du Domaine Commercial pour la Slovaquie et la République tchèque. Après un an à ce poste, je suis passée à la Gestion des Partenariats et, peu de temps après et au fur et à mesure que l’équipe grandissait, je suis devenue responsable de la région CEE.

    Qu’est-ce qui vous a inspirée ou amenée à entrer dans le monde des startups SaaS/tech ?

    Pour être totalement honnête, faire partie du monde des startups SaaS/tech n’a jamais fait partie de mes objectifs. Cela est arrivé comme une belle coïncidence quand j’ai rencontrer une personne du monde de la technologie, un homme qui voulait acheter ma voiture Il n’acheta pas ma voiture, mais à la place, il me parla de cette nouvelle startup Saas où il créait une équipe des ventes. Et c’est ainsi que j’y suis entrée.

    Avant cela, j’ai travaillé en tant que Responsable Régionale des Comptes dans une société de technologie pendant plus de 4 ans. Bien que j’aimais ce que je faisais, je ressentais le besoin de changement. Je voulais avoir un plus grand impact à la fois sur les entreprises auxquelles je vendais et sur l’entreprise dans laquelle je travaillais. Faire partie d’Exponea m’a permis de faire les deux. Et là où je suis maintenant est simplement le résultat d’être au bon endroit au bon moment, et rencontrer la bonne personne.

    Avez-vous étudié la technologie ? Sentez-vous qu’il est important d’avoir une éducation technologique pour obtenir un emploi dans une startup de technologie ?

    Cela dépend vraiment du poste auquel on postule. Pour un rôle très technique, tel qu’un ingénieur produit, une formation technique est très importante. Toutefois, il y a différents postes dans ce domaine qui sont ouverts aux personnes sans éducation technologique.

    J’ai étudié la Gestion d’Entreprise et j’ai obtenu un master en Marketing International. Lorsque j’ai rejoint la corporation technologique en tant que jeune diplômée, je n’avais aucune idée de ce qu’était la technologie. J’étais perdue ; je ne savais pas ce que VPN représentait et ce qu’il faisait. Pourtant, j’ai réussi à bien faire le travail et à progresser. Je pense que la clé du succès est l’attitude, la volonté d’apprendre et le sens commun d’une personne. Il est facile d’abandonner quand on ne comprend pas quelque chose, mais si nous aimons les défis et n’avons pas peur des nouvelles choses dans un environnement en perpétuelle évolution, nous avons de grandes chances de réussir dans ce monde.

    Quel fut votre plus grand défi lorsque vous avez introduit le domaine technologique et comment avez-vous réussi à le surmonter ?

    Comme je n’avais pas de formation technologique, mon plus grand défi fut d’en comprendre son langage et la solution elle-même.

    J’ai fait un auto-apprentissage assez intense, suivi de beaucoup de questions-réponses avec mes collègues plus férus de technologie. Mais ce qui m’aida le plus fut de parler à l’équipe orientée client, tout comme aux clients eux-mêmes. J’ai écouté les principaux défis commerciaux auxquels ils sont confrontés, en apprenant l’application réelle de notre solution et les avantages qu’elle apporte. Cela m’aida vraiment à comprendre la technologie elle-même et sa valeur sur le marché.

    Le monde de la technologie évolue et change tout le temps ; le status quo est remis en question chaque jour. Ne vous attendez pas à savoir tout. La clé est de rester proche de la communauté (collègues, clients, utilisateurs) et de continuer à leur parler, restant ainsi dans la boucle et à jour.

    En repensant à votre parcours et à la façon dont vous êtes arrivée là où vous en êtes aujourd’hui, y a-t-il quelque chose que vous changeriez si vous le pouviez ?

    J’apprécie vraiment tout ce qui croise mon chemin. Je vois les défis et les moments difficiles comme quelque chose qui peut me rendre plus forte, qui peut m’apprendre et m’aider à évoluer personnellement et/ou professionnellement, bien que cette approche puisse être délicate au début. Cela dit, je ne changerais rien.

    J’ai eu la grande chance d’être entourée de personnes inspirantes durant ma vie professionnelle et pendant mes études. Ils m’ont servi de modèles, m’aidant à arriver là où je suis maintenant.

    Quel conseil donneriez-vous à votre moi plus jeune ?

    Calme-toi et trouve-toi un passe-temps. Je suis une personne qui aspire au meilleur, à exceller en tout. Toutefois, au début de ma vie professionnelle, je n’avais pas de limites. Je pensais que je n’excellerais que si je travaillais 24/7. Par erreur ! Cette manière de penser résultat en quelques épuisements et inefficacité. Personne ne peut fonctionner ainsi à long terme ; même un ordinateur portable a besoin d’être chargé, mis à jour et nettoyé régulièrement afin de fonctionner correctement.

    Il y a des moments, surtout dans les startups, où quelqu’un doit travailler de longues heures pendant un certain temps et c’est très bien. Toutefois, afin de maintenir la productivté à long terme, on a besoin d’avoir un moyen de se réfugier et se recharger.

    Seuls 3% des femmes disent qu’une carrière dans la technologie est leur premier choix. Pourquoi croyez-vous que travailler dans une startup tech ou SaaS est un bon chemin de carrière ?

    Une startup tech est un environnement très dynamique, évoluant très rapidement, avec un excellent avenir, surtout maintenant. Il est très délicat et peut être effrayant au début, mais une fois que vous comprenez le modèle professionnel donné et la valeur qu’il apporte à ses utilisateurs/clients, vous pouvez très facilement naviguer dans le monde complexe qui offre un nombre infini d’opportunités de carrière.

    Voyez-vous un manque de présence féminine dans votre startup ? Si oui, comment pensez-vous que cela puisse être changé ?

    En fait, non. Les femmes représentent près de 50% du leardership chez Exponea, un nombre qui parle de lui-même.

    Expoea tient à traiter les femmes de manière égale, soutenant la diversité et valorisant l’opinion de chacun. Je sais que ce n’est pas le standard dans le monde de la technologie, et je me sens vraiment bénie de faire partie de cette entreprise et de pouvoir interagie avec les femmes inspirantes qui font partie du leadership, de l’ingénierie, du service client, de l’équipe de sécurité, etc.

    patricia exponea

    Comment les membres d’équipes masculins soutiennent leurs collègues féminines dans leur développement professionnel ? Et avez-vous une expérience directe de ce comportement positif ?

    Franchement, Je ne pense pas qu’il s’agisse du soutien des hommes soutenant les membres d’équipes féminins. Cela devrait aller dans les deux sens. Nous devrions tous nous soutenir les uns les autres et apprendre les uns des autres. Sans cela, l’entreprise ne peut pas évoluer et prospérer, et nous non plus en tant qu’individus.

    Je pense que la clé est d’être ouvert aux opinions et avis des autres. Chacun de nous est différent d’une certaine manière, ce qui est absolument fantastique ; ces différences offrent des points de vue ou approches alternatifs à certains problèmes.

    Les gens travaillant dans des startups sont généralement très occupés. Comment gérez-vous l’équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle ? Avez-vous le temps pour des projets personnels, des passions ?

    J’ai l’impression que tout le monde est très occupé de nos jours. Mais pour être honnête, les startups exigent cette flexibilité supplémentaire, de longues journées et des weekends de travail occasionnels. Je suis passionnée par ce que je fais, cela ne me dérange donc pas trop, pourtant, alors que j’ai mûri, je comprends maintenant l’importance de garder un équilibre sain entre tout ce que je fais, dont le travail et ma vie personnelle.

    J’ai plusieurs outils pour maintenir cet équilibre, mais ma plus grande aide dans ce domaine est ma chienne. Grâce à elle, je n’ai pas d’autre choix que de sortir en forêt chaque jour, ce qui me donne au moins cette heure de silence absolu. C’est le moment où je me déconnecte totalement et me prépare à tout nouveau défi pouvant arriver.

    Au cas où vous l’auriez manquée, voici une autre histoire

    Illustration téléphones de bureau

    Initiative Les femme de SaaS

    Saviez-vous que seuls 3% des femmes disent qu’une carrière dans la technologie est leur premier choix, et que seuls 5% des postes de leardership en technologie sont tenus par une femme ? Par notre nouvelle initiative, interviews Les femmes de Saas, nous souhaitons inspirer plus de femmes pour qu’elle rejoignent les domaines du Saas & de la technologie, et qu’elles combattent les préjugés liés à la technologie.

    Toutes les deux semaines, vous pouvez vous attendre à des interviews de femmes inspirantes qui ont décidé d’avoir une carrière dans le Saas. Dans notre prochain article, nous parlerons avec Kelly Yanke Delterner de CoSchedule.